vendredi 25 mai 2007

Alfredo Alcala

Il y a quelques jours j'avais parlé d'artistes qui bossèrent sur les aventures de Conan de la grande époque, c'était ici. Et je n'avais rien montré d'Alfredo Alcala. Ce type était un monstre de l'encrage, une technique parfaitement maîtrisée, issue des plus grands illustrateurs américains du siècle dernier. Alcala revendiquait l'influence de Dean Cornwell, N. C. Wyeth, Robert Fawcett, Howard Pyle, Frank Brangwyn (surtout lui) ou encore J. C. Leyendecker. On reconnaît bien entendu de fortes influences de Franklin Booth et J. C. Coll, deux grands maîtres américains de l'illustration. Mais le plus intéressant reste le travail d'encrage effectué par Alcala sur une planche dessinée par Buscema, par exemple. C'est énorme ! Je vais essayer de vous trouver un comparatif, vous verrez que le travail d'encreur est loin d'être ingrat comme certains pourraient le penser...
En attendant, admirez le travail d'Alfredo Alcala. Ha, au fait, certains d'entre vous connaissent sûrement déjà son travail : c'est lui qui illustrait les petits comics que l'on pouvait trouver dans les boîtes des jouets Les Maîtres de l'Univers...




4 commentaires:

Thilo a dit…

Un génie ! D'abord c'est vrai sur les formidables travaux d'encrages qu'il a effectués mais aussi pour les dizaines d'histoires fantastiques qu'il a publié chez DC !
Je ne sais pas si tu connais le site ci-dessous qui est une mine d'or sur tous ces fantastiques artistes philippins comme Alcala !

http://alanguilan.com/museum/

Swal a dit…

Oui oui, je connaissais mais j'avais oublié de le mettre dans mes favoris ! merci !
Pfiou, quelle claque quand même...

manu3259 a dit…

Merci pour ces infos, j'ignorais que les Philippines avaient eut une industrie du comic aussi interessante.
En tout cas n'hésitez pas à continuer de nous présenter des artistes du noir et blanc, je suis fan !^__^

Wyllow a dit…

Très bonne idée de nous faire revoir ces planches magnifiques.
Toujours aussi impressionnant, Alcala est un pur génie de l'encrage, il faut dire qu'il est servi par un grand maître de la BD en la personne de Buscema.